L'Hémicycle L'Hémicycle

Colloques et tables rondes

Aurélien Bellanger : « La rue est le laboratoire de la route de demain »

L’écrivain, philosophe de formation, imagine un monde avec moins de voitures, mais davantage d’usages.

std_720x405_513_ROUTE_21 Dans vos romans L’Aménagement du territoire et Grand Paris, les projets d’infrastructures ferroviaires sont très importants. Quel rapport entretenez-vous avec le transport et la mobilité : est-ce uniquement ce révélateur de différence, de modernité imposée, voire d’inégalité ? Aurélien Bellanger En réalité, c’est moins théorique que cela. J’ai de l’attachement pour les objets architecturaux qui ne se montrent pas spontanément comme tels. La route m’intéresse dans ce cas : ramener l’architecture uniquement au monumental est une mauvaise approche. On doit aussi considérer tous les réseaux invisibles et les réseaux routiers. On a du mal à voir la route comme un monument. Alors que c’en est un, à plat. L’exemple des voies romaines le montre : et si le monument le plus durable était justement la route ? Il me semble qu'elle a4555

L’Hémicycle vous recommande

covervinci_360e264b-a5c1-4242-b280-6c4821c22075

Changement climatique : comment les territoires s’adaptent-ils ?

std_720x405_513_ROUTE_

Christophe Béchu : « Il faut une alliance des énergies »

std_720x405_513_ROUTE_9

Rail-route : comment dépasser l’éternelle opposition

514_det Je m’abonne