L'Hémicycle L'Hémicycle

Colloques et tables rondes

Économie

Voiture électrique : les enjeux de la massification 

En 2035, plus aucun véhicule thermique neuf ne sera vendu. Encore minoritaire sur les routes françaises, la voiture électrique va s’imposer dans les années à venir. Une accélération inéluctable qui nécessite des investissements et un changement de perception du grand public, encore sceptique sur son utilisation.

std_720x405_513_ROUTE_11 Le compte à rebours fixé par l’Union européenne est lancé. Dans à peine plus de dix ans, aucun véhicule neuf thermique ou hybride ne pourra être vendu dans les pays membres. Voitures, camions et camionnettes ne devront plus émettre le moindre gaz d’échappement et la moindre émission. La route doit faire sa mue vers le tout-électrique. Un défi de taille, amorcé ces dernières années. « Aujourd’hui, on ne parle plus de voiture sans parler de voiture électrique, assure Clément Dupont Roc, associé chargé de la stratégie automobile au sein de l’entreprise de conseil C-ways. L’usage s’est très normalisé. Le véhicule électrique représente plus de 15% de parts de marché mi-2023 »,estime le spécialiste pour qui le décollage de la voiture électrique est un « succès ». Malgré cette croissance continue des ventes de véhicules rechargeables – +32%4555

L’Hémicycle vous recommande

covervinci_360e264b-a5c1-4242-b280-6c4821c22075

Changement climatique : comment les territoires s’adaptent-ils ?

std_720x405_513_ROUTE_

Christophe Béchu : « Il faut une alliance des énergies »

std_720x405_513_ROUTE_9

Rail-route : comment dépasser l’éternelle opposition

514_det Je m’abonne