L'Hémicycle L'Hémicycle

Formation

Quand la fac vise les premières places mondiales

Les facultés, qui accueillent la majorité des étudiants français, doivent répondre aux grands enjeux contemporains dans un contexte de ressources contraintes. Face aux grandes écoles, elles aussi ambitionnent d’atteindre l’excellence en matière de formation et de recherche. Guillaume Gellé, président de France Universités, et David Alis, président de l’Université de Rennes, livrent leur diagnostic.

std_720x405_515-HS_8 Alors que nos grandes écoles sont surveillées et scrutées de près, les universités, qui accueillent les trois quarts des étudiants français, font rarement la une des journaux. À part, peut-être, pour les mouvements épidermiques qui s’y déroulent régulièrement, au fil des décisions politiques… Et pourtant : c’est bien dans nos facs que sont formées nos forces vives, pour l’administration comme les entreprises. Les défis que les présidents doivent relever sont de ce fait gigantesques. À commencer par l’accueil, chaque année, de centaines de milliers de bacheliers, parfois dans des conditions difficiles, d’autant que l’entrée y est normalement garantie. L’explosion des effectifs a conduit à la création d’ensembles accueillant plusieurs dizaines de milliers de personnes, qu’il faut recevoir dans des salles de cours, encadrer, héberger... Face à4555

L’Hémicycle vous recommande

carre_640x640_515-HS_7

L’IA pour changer la recherche

Éloïc Peyrache, Directeur général d’HEC Paris

Éloïc Peyrache : « Notre mission : révéler des talents et changer des destins »

carre_640x640_515-HS_5

Thierry Coulhon : « Les grandes écoles sont capables d’impulsions majeures »

515_Mockup_det-1 Je m’abonne