L'Hémicycle L'Hémicycle

Débat

«Le parrainage est désormais assimilé à un soutien. Ce qui ne devrait pas être le cas »

Interview de Jacques Pélissard, par Ludovic Vigogne
En désaccord avec Christian Jacob, le président de l’Association des maires de France propose que les élus aient une double signature. Que se passe-t-il du côté des maires ? Le système des 500 signatures est la clef de voûte du système politique français. Il a été conçu pour donner de la crédibilité à un candidat. Mais, dans l’esprit des Français, il s’est retrouvé transformé. Le parrainage est assimilé désormais à un soutien. C’est ce qui explique que les candidats qui sont aux extrémités du champ politique aient du mal à les recueillir. Ce n’est pas facile pour un citoyen de base de comprendre que, si son maire donne sa signature à un candidat d’extrême droite ou d’extrême gauche, il ne le soutient pas pour autant. Il y a donc un refus des maires de signer pour eux, d’autant plus que 2014, date des prochaines élections municipales, c’est tout près. Ils n’ont pas envie d’essuyer des reproches.

L’Hémicycle vous recommande

std_720x405_511_11

Accélérer la transition énergétique

STD_506_regards_croises

L’industrie de la santé rêve de se réinventer

standard_505_2-Dossier6

Réinventer l’État pour sortir de l’impuissance

514_det Je m’abonne