L'Hémicycle L'Hémicycle

Territoires

Les communes sous basse tension

Les collectivités locales vont devoir faire des économies d’énergie en réduisant notamment le coup de l’éclairage public. Pour ce faire, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) vient de débloquer 20 millions d’euros pour aider les villes de moins de 2 000 habitants à rénover leur parc de lampadaires. Trop de lumière coûte cher ! C’est le constat de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), qui vient de débloquer une enve- loppe de 20 millions d’euros à destination des communes de moins de 2 000 habitants pour rénover leur parc d’éclairage public. Plus de la moitié du parc actuel, soit 9,5 millions de lampes environ, est composée de lampadaires et autres éclairages très énergivores. « 40 % des luminaires en service ont plus de 25 ans », constate Bruno Lafitte, ingénieur à l’Ademe, avant de faire référence à un autre chiffre édifiant : « 30 % de la lumière ne sert qu’à l’éclairage du sol. » Complètement dépassés, les lampadaires éclairent mal, diffusent une quantité de lumière trop importante qui parfois éblouit l’automobiliste.

L’Hémicycle vous recommande

Métropolisation

Pierre Vermeren : «L’impasse de la métropolisation, c’est d’abord une crise de la représentation»

502_PETITE

Face à l’État jacobin, la fronde des Girondins

Élus_©P.Bonis

Les conseillers départementaux aiment leur mandat

LHemicycle_505 Je m’abonne