L'Hémicycle L'Hémicycle

Territoires

Le logement participatif fait son nid

Le projet de loi Alur favorise le modèle d’habitat participatif. Si l’initiative reste marginale, elle constitue aujourd’hui une troisième voie au logement défendue par plusieurs collectivités territoriales.

Habitat_participatif Alternative à l’habitat collectif (privé ou social) et à la maison individuelle, le logement participatif est l’héritier du Mouvement pour l’habitat groupé autogéré (MHGA) né en 1977. Le concept prend aujourd’hui différentes formes : autopromotion immobilière, habitat groupé, accession sociale à la propriété… Un mode d’hébergement atypique, encouragé par la naissance en 2010 du Réseau national des collectivités pour l’habitat participatif. Coordonné par Alain Jund, il compte aujourd’hui plus de 40 membres : les régions Île-de-France et PACA, les agglomérations de Brest, Lyon, Toulouse, Bordeaux, ou encore Nanterre, Montpellier, Nancy… Objet d’un livre blanc, la démarche vise aussi à répondre à des enjeux d’intérêt général. Le logement participatif, qui conjugue mixité sociale, immobilier durable et insertion sociale, permet de « rompre avec l’individualisme et le rôle passif4555

L’Hémicycle vous recommande

Métropolisation

Pierre Vermeren : «L’impasse de la métropolisation, c’est d’abord une crise de la représentation»

502_PETITE

Face à l’État jacobin, la fronde des Girondins

Élus_©P.Bonis

Les conseillers départementaux aiment leur mandat

LHemicycle_505 Je m’abonne