Quitter le quartier des ministères, traverser le périphérique et installer son siège dans l’Est parisien. La décision de Valérie Pécresse marque un tournant majeur pour la région Île-de-France. Car, au-delà du simple déménagement, c’est l’ensemble du projet d’administration qu’elle entend redéfinir. Un changement radical difficile à imposer.

Partager :